Auteur : verycynthia

Kalimera!

Alors un petit coucou fraîchement rentrée de Crète , ça me vaudra bien un petit pardon, non? L’Ôm, les zikettes et moi sommes étions à Platanias près de Chania pour nos premières vacances tous ensemble, et c’était la rupture qu’il nous fallait avec l’été automnal que Stavanger nous a servi cette année. Il a fait beau et très chaud, l’hôtel était agréable, le staff serviable et la bouffe, délicieuse! Comme la plupart des parents de jeunes enfants, nos journées se sont passées autour de la piscine, à regarder les pirouettes aquatiques de la grande Yayah, à courir après la petite Ari, à en avoir marre qu’elles n’écoutent rien, à faire des relais de 15 minutes de bronzette /lecture/musique/ tout en gardant l’une ou l’autre des princesses au coin de l’oeil , à partir en catastrophe pour les missions couches ou pipi, à se demander quand elles auront 18 ans et quitteront la maison, à se regarder, rire un grand coup et réaliser à quel point nos plans de détente étaient farfelus. J’allais lire « Americanah » et lui « The Cartel », …

Grid skirt

…En Mai, fais ce qu’il te plaît. Mai est généralement le mois le plus agréable à Stavanger. Le soleil se fait généreux, les journées s’étirent bien au delà des strictes limites que l’hiver leur avait imposées, et nous, citoyens émergeant de notre longue hibernation renaissons en tant qu’animaux sociaux. Rien que ce long weekend, j’ai été à un dîner chez des amis, une pré party sur le thème des années 90 (bien entendu je n’ai pas failli au crayon noir pour le contour les lèvres :roll:), un goûter chez mes beaux parents et la confirmation de mon neveu. Car Mai est aussi et surtout le mois des confirmations. Il y a 2 ou 3 générations, la confirmation, en plus du sacrement, était un véritable rite de passage qui marquait l‘entrée dans l’âge adulte: 15 ans, les amis. Beaucoup quittaient le domicile familial ou partaient à la mer dans les mois ou l’année qui suivaient. La famille et les proches se réunissaient pour leur offrir un petit capital afin d’entamer ce nouveau chapitre. Aujourd’hui, vu qu’on …

Teddy

Le fameux Teddy de Ganni m’avait tapé dans l’oeil dès notre première rencontre au mois d’août. J’aimais son gris, sa longueur, son col et ce côté « chic sans trop y faire » qui le caractérise si bien. Je l’avais inscrit bien en haut de ma liste pléthorique et illimitée de choses dont jn‘ai absolument pas besoin pour ma survie, mon bien être et mon développement personnel. Oui oui. Et puis en l’espace de quelques semaines, il eut un tel succès qu’il perdit de sa superbe. Il avait beau être exactement ce que je recherchais, je n’étais pas très emballée à l’idée d’être dans le même uniforme que la moitié de la ville. Je m´étais alors rabattue sur le Teddy Framboise, mais l´Ôm l’ayant gratifié d’un «glorified bathrobe», j’ai vite déchanté et me suis tournée vers le manteau Selected Femme (que je portais dans le billet précédent) qui m’a fidèlement accompagné durant tout l’automne. Il était somme toute assez similaire au Teddy: disponible en gris et dans ce rose pâle, pouvant aisément être ceinturé les jours où l’on ne se sent pas une …