MOMMYHOOD
Laisser un commentaire

Kalimera!

Alors un petit coucou fraîchement rentrée de Crète , ça me vaudra bien un petit pardon, non?
L’Ôm, les zikettes et moi sommes étions à Platanias près de Chania pour nos premières vacances tous ensemble, et c’était la rupture qu’il nous fallait avec l’été automnal que Stavanger nous a servi cette année.
Il a fait beau et très chaud, l’hôtel était agréable, le staff serviable et la bouffe, délicieuse!
Comme la plupart des parents de jeunes enfants, nos journées se sont passées autour de la piscine, à regarder les pirouettes aquatiques de la grande Yayah, à courir après la petite Ari, à en avoir marre qu’elles n’écoutent rien, à faire des relais de 15 minutes de bronzette /lecture/musique/ tout en gardant l’une ou l’autre des princesses au coin de l’oeil , à partir en catastrophe pour les missions couches ou pipi, à se demander quand elles auront 18 ans et quitteront la maison, à se regarder, rire un grand coup et réaliser à quel point nos plans de détente étaient farfelus. J’allais lire « Americanah » et lui « The Cartel », on allait faire plein de jolies photos de look pour le blog, et le soir sur la terrasse, j’allais boire du vin grec et lui du Coca, et on allait se remémorer tous les moments magiques de la journée. Il nous a fallu à peu près 12 heures sur place pour savoir qu’il n’en serait rien!

Heureusement, à côté, il y avait tous les câlins, tous les « tu es la meilleure maman du monde » même quand ils étaient justifiés par la 5e glace de la journée, il y avait cette fierté qu’on ressent à les voir progresser, s’amuser, affronter et surmonter leurs peurs, il y avait les yeux magiques d’Ariella, ses yeux pleins de malice et de tendresse qui ont une expression si particulière quand elle sourit, il y avait le rire d’Amayah, franc, sonore, incontrôlé et captivant, un rire qui ne laisse jamais aucun doute sur le bonheur qu’il accompagne. Il y avait aussi le bonheur de voir L’Ôm amoureux de ses filles, leur compagnon de jeu préféré (parce que, dit-on, maman n’est pas marrante et en plus elle s’essouffle vite 😂), celui qui gronde le moins mais qu’on écoute quand même plus, de voir leur complicité si naturelle et me dire qu’elles sont bien parties pour être des bonnes personnes.
Il y a eu cette journée de mercredi commencée à 4h30, pour cause de réveil par une petite furie qui elle s’est rendormie à poings fermés un quart d’heure plus tard. Après avoir tourné une heure dans le lit sans réussir à m’endormir, j’ai choisi de me lever à 5h30 et me suis installée sur le balcon. De là, j’ai attendu avec plaisir le lever du soleil, fascinée par la palette de couleurs dans le ciel mais surtout par la sensation vivifiante de la lumière qui s’installe. On la voit s’intensifier progressivement jusqu’à faire oublier qu’il ait pu régner une nuit à peine une heure auparavant.
Je me suis ensuite gratifiée d’un bain chaud et relaxant, et laissée surprendre par l’agréable parfum de bergamote et de thé vert du gel douche de l’hôtel. Oui, j’avais emporté mon si rafraîchissant savon Roger Gallet à l’eau de Cologne (non je ne suis pas une mémère! Il est très bien ce savon! Et il parfume les bagages et la trousse de toilette.) du coup je ne l’avais pas encore testé. Je suis restée immobile dans le bain, à écouter le (presque) silence, et à repenser à ces derniers mois.
À toute la douleur.
À la tristesse.
Et j’ai prié, longuement, pas pour demander des directions comme la plupart du temps, mais pour dire merci, pour l’amour, pour la force, pour toutes les personnes fantastiques auprès de moi. Après cette autre heure de précieuse quiétude, je me suis habillée sans faire de bruits, ai laissé une petite note au chevet de mon amoureux, et je me suis cassée à Las Vegas.
Haha, non, je suis juste descendue prendre mon petit déjeuner.
Mais dans notre tumultueuse vie actuelle, « Breakfast for one » c’est le summum de la zénitude. Boire son café encore chaud, discuter 5 minutes avec une serveuse avec qui je n’avais depuis 5 jours échangé que des « Kalimera » et des « Thank you », regarder la mer, manger des pancakes bien trempées dans le sirop, mettre un peu d´huile pimentée sur son omelette et regarder les enfants des autres escalader leurs chaises pour changer.

Quand ma famille m’a rejoint sous les coups de 9h30, j’étais calme et joyeuse, pleine de bienveillance, chose dont on vient souvent à manquer quand les nuits trop courtes s’accumulent et que l’esprit part au quart de tour.
Mieux encore, je me suis sentie reposée.
Dieu sait que je suis une amoureuse du sommeil mais, ce matin pourrait être une véritable épiphanie et me convertir, moi la marmotte notoire en lève tôt (l’Ôm me dit qu’il attend de voir…).
Au final, nous avons passé une belle semaine tous les quatre, et même si j’aurais aussi souhaité visiter les environs, il aurait été peu avisé de trimballer les deux minis à l’aventure par 35 degrés, notre après midi shopping à Chania ne nous a laissé aucun doute là dessus.
En tout cas, nous sommes rentrés bronzés et pleins d’énergie pour affronter la nouvelle année scolaire. Et quelle année! L’Ôm qui enchaîne sur sa 2e année comme proviseur a repris le chemin du boulot ce matin, Amayah fera sa rentrée au CP dans une dizaine de jours (non je n’ai absolument pas encore réalisé!!!) et Ariella entrera au jardin d’enfants dans 3 semaines exactement.

J’espère que vous passez (ou avez passé) un bel été!

Je vous laisse avec quelques petites photos de notre semaine et vous dis à très bientôt!

Cette entrée a été publiée dans : MOMMYHOOD

par

CSP++ (Cultural Schizophrenic Person ++)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s