BEAUTY
4 commentaires

Secrets de polichinelle

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais ado, j’étais plus un garçon manqué qu’autre chose. J’ai toujours été une limande sans trop de formes et très intéressée par le sport et les maths (une vraie nerd !), et naturellement assez peu encline à la coquetterie.
Les produits de beauté, même si j’en voyais une collection énorme dans les salles de bain de ma maman, ma tante ou même ma marraine, ne me disait pas vraiment grand-chose. Contrairement au parfum par exemple.
J’avais une peau sans problème au niveau du visage, à part les occasionnelles apparitions prémenstruelles, et une peau sèche à atopique sur le corps que je nourrissais au beurre de karité ou à la crème Nivea.
Lorsque je suis rentrée à l’internat, j’ai commencé à entendre et voir faire les plus grandes, et les masques à l’argile et au citron ont commencé. Je ne leur ai jamais trouvé trop d’effets, mais je jouais bien le jeu, et participais ainsi à ma mutation en jeune fille. Le trait de khôl, autour des yeux et autour des lèvres (soupir*) n’a pas non plus tardé à trouvé sa place dans ma routine.

Et puis je suis devenue une fille, avec tout ce que cela peut comporter de poudre compacte, d’ombre à paupières et de gloss bien trop brillants pour une bouche aussi gourmande (resoupir*), et avec ces nouveaux gestes, j’ai reçu mes premiers conseils de beauté : bien hydrater, et bien démaquiller. Bien sûr je n’en ai rien fait, préférant par exemple une lotion tonique et un gommage en réparation si ma peau me semblait terne ou fatiguée. Et puis de quoi est ce que je pouvais bien me préoccuper ? J’avais 20 ans, et une peau presqu’aussi insolente.

Depuis que je vis tout près du pôle Nord, les choses ont un peu changé. Un peu beaucoup d’ailleurs.
Les yeux sont passés à l’eyeliner liquide, la bouche au rouge mat et intense, les joues au blush, et la poudre compacte laisse même quelques fois place à du fond de teint liquide. Et ma peau elle, a repris la première place qui lui était due dans l’ordre de la beauté. Il m’en a fallu du temps, mais j’ai maintenant et définitivement compris que ces deux premiers conseils réaliseraient 80 % du travail.

Lorsqu’il y a quelques semaines (ok, plusieurs looongues semaines!)  Mélissa m’a demandé de partager avec elle ma routine beauté, je me suis sentie tellement fière du chemin parcouru. Honnêtement, je ne me serais jamais demandé des conseils beauté à moi-même (hahahaha), mais lorsque j’y pense aujourd’hui, je ne peux pas me rater avec ces deux essentiels !

-Le démaquillage : Le geste premier et unanimement recommandé, comme le « Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre! » de Platon, le démaquillage est le meilleur ami des jolies peaux ou aspirantes. J’alterne généralement entre ces produits :
       –Lotion micellaire La Roche-Posay, elle a une odeur très agréable et nettoie avec douceur et efficacité TOUT y compris les yeux et les lèvres.
       –L’Huile démaquillante de MAC, le meilleur ami des flemmardes, on applique, on masse un peu, et on rince!
       –Le lait nettoyant visage Ultra Hydratant de REN, dont la formule crémeuse laisse votre peau souple et hydratée
       –Lotion nettoyante Ole Henriksen, plus qu’un démaquillant, un véritable soin chouchou pour les peaux qui tiraillent, on humidifie le visage, on applique et on masse lentenment.
       –La crème nettoyante purifiante pour le visage Aesop, essayée par hasard en boutique (j’étais allée pour la Crème hydratante À la noix de Camélia), j’ai adoré son délicat parfum d’argile blanche, et ai craqué. Je l’utilise plus d’un mois, pour le moment aucun reproche à lui faire, et j’espère que je n’en aurai jamais!

Depuis que je me suis rendue compte de l’effet ultra bénéfique d’un bon démaquillage, je n’hésite pas à pratiquer le « double cleansing » comme les asiatiques et associe généralement les produits 1/2 (lotion ou huile) aux produits 3/4/5 (lait ou crème) afin de nettoyer en profondeur sans pour autant assécher la peau.

Une fois la peau bien nettoyee, la phase 2,
– l’hydratation! Là encore, voici ma petite sélection de produits:
       – le lait dramatiquement différent de Clinique, le bon basique auquel je reviens presque toujours
       – la crème hydratante l’Oréal Hydrafresh, l’hydratation à tout petit prix
       – le fluide hydratant Hydrationist d’Estée Lauder, texture et odeur très agreables, le fluide est rapidement absorbé et la peau, visiblement nourrie
       – ma toute nouvelle Crème hydratante à la noix de Camélia signée Aesop, dont j’adore le parfum (décidemment Aesop!), c’est mon petit moment de bonheur du matin
       – Le lait crème concentré d’Embryolisse, testé après les nombreuses recommandations lues sur internet, je me la reserve pour parer aux dégâts de l’hiver norvégien


       – ma dernière découverte, la Yu-Be (Beauty Monop’), présentée comme un hit au Japon, une crème hydratante à la formule médicamentée qui fera sûrement partie de mon équipe de choc cet hiver.
       Elle a aussi pour ne rien gâcher un effet très nourrissant sur les lèvres.


Je ne sais pas vraiment si aucun de ses produits est absolument meilleur que d’autres, mais je les ai utilisés et ma peau (et mon odorat) y ont très bien réagi.
Et bien entendu, on n’oublie pas l’hydration de l’intérieur! Boire, boire et encore boire, et si comme moi on n’est pas vraiment du genre dromadaire, eh ben on se force!

Je n’utilise plus vraiment de lotion tonique, par paresse principalement, mais vu que j’ai toujours un kit Basic 3 Temps quelque part, je me sers de la lotion exfoliante dès que j’en ressens le besoin. Il y a quelques années, je ne jurais que par la Lotion Issima a l’Iris de Guerlain (et l’exfoliant qui n’existe malheureusement plus), mais pour celles qui supportent, l’Eau précieuse fait tout ce qu’il faut, à petit prix, tout comme l’eau de fleur d’oranger ou l’eau de rose!

Et les autres 20%? Rendez-vous au prochain numéro!

4 commentaires

  1. Je suis un chameau! Je ne bois jamais (à part le liquide de mon p’tit déj et les cafés) Oui je sais c’est TRES mal!) Mais je suis encore vivante.

    Je me mille feuillette ou Layering à la japonaise depuis le mois d’Avril (ok avec quelques irrégularités grosse flemmarde que je suis) et à priori ça va très bien aussi.

    Par contre j’essaie de réduire mes 100 millions de produits à Clinique essentiellement. Bientôt je vais pouvoir ouvrir un corner chez moi…

  2. Anonymat dit

    Une connaissance esthéticienne me disait que le démaquillant n’est qu’une invention marketing pour faire des sous-sous et que ça ne sert strictement à rien, on peut se nettoyer le maquillage avec son nettoyant visage habituel ou sa crème. Depuis lors, je n’achète plus de démaquillant, LOL. Et en fait, je ne vois pas trop la différence. Sauf peut-être pour les yeux où c’est délicat de parfaitement les débarrasser du noir et autres mais comme je me maquille rarement les yeux, ça va. Je n’ai même jamais mis de mascara de ma vie (la teuhon). C’est vrai que boire est important. Enfin, moi je bois beaucoup mais ma peau est tellement sèche que vraiment… Merci Atoderm de BIODERMA ! Sans toi, je ne suis rien. Mais aussi très important, le sommeil. Ma peau est la 1ère à me dire « cocotte, tu ne dors pas assez ». Quand je rentre de congés, on dit toujours tu as bonne mine, tu étais où? J’ai pas bougé, j’ai juste dormi…

  3. verycynthia dit

    @Magaholic: Ca veut dire quoi mille feuilletter? Et pour les produits, je suis d’accord avec toi, mais je suis en pleine phase addictive! Je me sens comme dans une patisserie quand j’arrive dans un rayon cosmetique, et vu que je suis dans un aéroport toutes les 2 semaines quasiment :p. Pour l’eau je t’assure que c’est penible hein, j’ai l’impression de me gaver, mais bon! Allez di bisous!

    @Melissa: Mais de rien ma belle! Et la suite devrait arriver sans trop tarder! (ehem.. si c’est vrai!)

    @Anonymat: Hmmmm, je ne sais pas heiin, enfin la dame doit plus s’y connaitre. Que ce soit une invention marketing, c’est possible et ca ne serait pas la premiere fois qu’on se ferait entuber hein 😉 mais quand meme je pense que son utilite est assez importante. Je n’ai jamais essaye de me demaquiller avec ma creme hydratante, mais j’ai essaye avec celle de ma fille (oui la maternite, ca rend pratique) et je n’ai jamais vraiment trouve le resultat aussi satisfaisant (qu’avec l’huile par exemple). Et puis tout simplement par soucis financier, je prefere que l’investissement dans la creme hydratante ne se deperde pas! (radinerie quand tu nous tiens!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s