Tous les articles taggés : L’Oréal

Beauty picks #1

Elle est bien loin l’époque où mon corner Beauté se résumait à un pot de beurre de Karité, une crème hydratante visage et un soin gommant. Il faut dire qu’un an et demi à vivre dans les aéroports ont contribué à détourner mon obsession shoppesque vers les cosmétiques, et je suis dans une pleine période de fascination, d’apprentissage et d’affinement de mes goûts. Il y a une telle quantité de produits cosmétiques sur le marché, qu’étant curieuse comme moi, c’est tout aussi étourdissant qu’un enfant dans une confiserie. Comme on pourrait s’y attendre, mon attention (obsession) se porte désormais plus vers le sublime rouge d’un édito, sur les manucures impeccables de certaines modeuses, sur les videos explicatives des reines du sourcil parfait, sur les mots savants de conteurs d’effluves. Et contrairement à mon Moi modesque, qui avait plus ou moins envie de tout, le Moi cosmétique s’avère, bien qu’aussi curieux, plus assuré et plus sélectif. Autant j’ai eu tendance à m’ennuyer dernièrement sur les « blogs catalogues », autant l’esprit de partage et le côté éducatif que j’ai découvert dans les blogs Beauté en général m’a séduit. Sans vouloir …

Secrets de polichinelle

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais ado, j’étais plus un garçon manqué qu’autre chose. J’ai toujours été une limande sans trop de formes et très intéressée par le sport et les maths (une vraie nerd !), et naturellement assez peu encline à la coquetterie. Les produits de beauté, même si j’en voyais une collection énorme dans les salles de bain de ma maman, ma tante ou même ma marraine, ne me disait pas vraiment grand-chose. Contrairement au parfum par exemple. J’avais une peau sans problème au niveau du visage, à part les occasionnelles apparitions prémenstruelles, et une peau sèche à atopique sur le corps que je nourrissais au beurre de karité ou à la crème Nivea. Lorsque je suis rentrée à l’internat, j’ai commencé à entendre et voir faire les plus grandes, et les masques à l’argile et au citron ont commencé. Je ne leur ai jamais trouvé trop d’effets, mais je jouais bien le jeu, et participais ainsi à ma mutation en jeune fille. Le trait de khôl, autour …