ROLLING THOUGHTS
Laisser un commentaire

Écrire.

Va! Chante sans souci de mode ou de critique

Sans souci de lois ni de maîtres,

Selon le rythme de ton sang, selon ton âme,

Tes joies, ton amour, ta détresse.

Chante quand gronde en toi cette force invincible

Qui se libère par des mots.

Et dont tu ne pourrais, fût-ce au prix de ta vie,

Détourner la douce violence.

Yvonne HERMAN-GILSON 

Je parcourais « Légendes et Poèmes » de Bernard B. Dadié quand j’ai découvert ce poème en liminaire.
J’en suis tombée amoureuse.

Je n’ai malheureusement trouvé que très peu d’ informations sur Yvonne Herman-Gilson, et quasiment aucun de ses ouvrages à vendre sur le net.

A votre prochaine visite en librairie donc, ouvrez les yeux, vous ferez une heureuse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s