Tous les articles taggés : In my Jukebox

En fin dag*!

J’ai decrete la journee d’aujourd’hui « Une belle journee »! Contrairement aux 2 degres en dessous de zero annonces, il fait en 6, le ciel est clair et j’ai ressucite Otis Redding! Et il ne fallait rien de plus qu’une belle journee pour me lancer dans Un Long Samedi de Menage!   Bon, il y a aussi une autre raison! C’est vrai qu’a force de penser a mes traditions oubliees, j’ai fini par me rendre compte que je suis une femme indigne (vous verriez l’etat de la maison, vous ne seriez pas loin de le penser non plus!) et qu’a l’epoque de la jeunesse de ma grand mere, j’aurais pu me faire repudier pour moins que ca! 😀  Alors aujourd’hui, je me transforme en fee du logis, pour la perennite de mon foyer, et parce que mon homme doit vraiment en avoir marre de voir le canape ressemble a une brocante permanente! A change is gonna come! Et puis vu que Deezer est en maintenance, voici un petit extrait sur Last FM! *Une belle journee en norvegien

Soul night at Indig02

Angela Johnson a ouvert le concert avec une chanson de son nouvel album A Woman’s Touch). Je ne la connaissais pas, et je n’ai pas ete seduite. Je l’ai trouvee un peu deconnectee du public, pas tres a l’aise, bien que tres douee vocalement. Et puis cette imprudence… Parlant des personnes si cheres a son coeur qu’elle avait rencontre lors de son precedent passage a Londres, Angela a fait une dedicace a un ami… qui s’est avere ne pas etre dans la salle… Comment dire, c’etait la minute AKWARD!   Et Anthony est arrive… Il est entre sur scene avec une energie particuliere! Le talent mele a un soupcon d’impertinence, je crois! Le truc qui fait que tu sais que Everything’s gonna be aaaalll fine! Et il n’avait pas tort! De sa reprise d’American Boy d’Estelle, a la sauce ATL, GA (comment ca vous ne savez pas que ca veut dire ATLANTA, GEORGIA) aux titres de The Red Clay Chronicles, en passant par son 1er et genialissime album 3 Cords and The Truth, nous etions conquis! …

10 years ago

Aujourd’hui, il etait un peu difficile d’echapper a ca sur le net: Enrique Iglesias and Nadiyaa, Tired of being sorry… et encore, et encore, et encore… Bon de Nadiyaa, je sais peu de choses, a part « Et c’est parti… », une vague idee de sport de haut niveau et une rumeur de bisou avec Zizou qui trainait dans les couloirs lorsque je faisais mes armes en tant que stagiaire attachee de presse a Paris (vous n’avez pas idee de tout ce qui vous tombe dans les oreilles dans les couloirs d’agences de comm’ ou peut etre savez vous exactement!) Donc bien sur, comme toute ex parisienne ayant un tout petit peu de pretention culturelle, Nadiyaa, je ne connais pas, mais j’aime pas… Enrique en revanche, si, le fils de Julio, le frere de Julio jr et de Maria Isabel, le petit Iglesias… Tout de suite vous rigolez, en voyant tout de suite Bailamos et compagnie… Mais Enrique, je l’ai decouvert il y a environ 10 ans, il avait 23 ans, chantait en espagnol et pendant de …