Auteur : verycynthia

Hello 2015!

Je vous souhaite à toutes et à tous une superbe année 2015! Que la santé vous accompagne jour après jour, que la passion fasse vibrer vos coeurs, que vos rêves soient plus grands que vos yeux, et que vos sourires réchauffent ceux que vous aimez! Donnez plus que vous ne voulez recevoir! Dansez! Riez un peu trop fort! Soyez curieux! Et surtout, choisissez le bonheur! Allez, on se retrouve au mois de juin à peu près! Mouhahahhaahahahahahhhahahaha

Fall in Wax

Il est 20h20, et via Spotify, Lokua Kanza nous dit « On veut du soleil dans nos coeurs, beaucoup de couleurs pour nos âmes ». Je suis tout à fait d’accord. Cependant à Stavanger aujourd´hui, le soleil s’est fait timide, et la palette de couleurs n’a affiché que des nuances de gris. C’est donc quelques semaines en arrière, en photo et en wax que je suis allée réchauffer mon coeur et raviver mon âme. Ce jour là d’ailleurs, ma jolie Dany avait posté une très belle tenue autour d’une jupe en batik et j’avais décidé moi aussi de faire honneur à cette jolie pièce que le couturier de ma maman m’avait faite juste au début de ma grossesse (wow, déjà près d’un an!). L´imprimé que je porte est issu de la collection « Paradis Floral » d’Uniwax Côte d’Ivoire, et même si je l’avais originalement choisi pour confectionner une tenue de cocktail pour un mariage, je suis bien contente d’avoir opté pour cette jupe simple et élégante qui répond parfaitement à mes envies (et besoins) de couleurs, de volume et de style pour …

Une belle journée d’été

Il y a si longtemps qu’il n’a pas été question de chiffons par ici. Lors de ma grossesse, en toute honnêteté, j’étais aussi inspirée qu’un manche à balai. J’avais décidé de ne pas faire de folies question fringues, non seulement par souci de budget, mais aussi par faute de désir. Rien ne me plaisait, ne m’allait comme il fallait, ne tombait comme je voulais. Pendant ces longs moi donc , les associations legging/pull ou jupe taille haute /crop top faisaient la blague pour les jours à la maison; pour les occasionnels dîners, une jolie robe venait rehausser l’humeur. J’en avais trouvées deux très belles et bien colorées lors de mon voyage à Londres au mois de janvier et elles m’ont accompagné tout le reste de ma grossesse. Ça marchait bien, mais au bout de neuf mois, c’était devenu sacrément ennuyeux. Je ne me souviens pas si « mon corps » m’avait autant manqué pendant la grossesse d’Amayah. Bien entendu, je ne parle pas de la crainte de « s’abîmer  » en portant son enfant, non, j’ai bien trop …