ROLLING THOUGHTS
Laisser un commentaire

Une toute petite voix

Après les attentats de la semaine dernière à Paris, j’ai essayé de réagir, du mieux que je pouvais, de trouver les mots juste pour m’indigner, pour compatir, pour consoler, pour essayer d’analyser  cette situation si brutale et si tragique… Mes pensées me semblaient un peu maladroites, pas nécessairement pertinentes, et si j’ai longuement hésité avant de les publier,  j’ai trouvé que mon silence serait pire.

Je ne suis pas de la génération Charlie Hebdo, je n’ai d’ailleurs découvert le journal que lors de mes années parisiennes, aux passages chez le buraliste quand leurs couvertures m’interpellaient de par leur impertinence vis à vis des dirigeants. J’en rigolais doucement en me disant « Eh dja, pour vous est doux ici dê! » car en effet, certains ont fini à la MACA* (ou pire) pour bien moins que cela, sous nos cieux. J’admirais donc cette chance qu’avaient les journalistes français de pouvoir exercer leur liberté d’expression avec autant de force. Je n’étais pas pour autant le meilleur public pour leur humour (que je ne comprenais pas toujours) mais j’avais beaucoup de respect pour le fait qu’ils se permettent de s’attaquer à des sujets difficiles ou délicats sans l’absolue déférence, le tout politiquement correct qui finit par paralyser le verbe, ou dans ce cas, le coup de crayon.
Mercredi en apprenant le lourd tribu qui avait dû être payé au nom de cette liberté de nous interpeller, de nous faire réagir, je me suis plus que naturellement sentie Charlie, n’en déplaise aux censeurs/procureurs de la pensée et empêcheurs de ressentir ce que le coeur nous dit.

Je n’étais pas remise de mes émotions que l’annonce de la meurtrière croisade de Boko Haram au Nord du Nigeria est venue me plonger dans une tristesse et dans un effroi immenses.
On parle de 2000 personnes tuées dans la région du Borno, où les villes de Baga et de Maiduguri ont été prises pour cibles par les combattants de la secte islamique.

… … … (On tue 2000 personnes en une attaque… 2000 personnes!!!), j’ai exprimé mon indignation. Beaucoup ont fait remarquer que:

  • « … L’évènement ne fut pas aussi largement couvert par les médias que les attentats parisiens… »
  • « … Les chefs d’états africains sont allés défiler à Paris comme si on ne mourait pas chez eux… »
  • « … On marche pour Charlie, mais qui marche pour les 2000 morts du Nigeria?… »

Certes, je comprends ces opinions dans une certaine mesure, mais je me dis tout de même que le vrai drame se trouve ailleurs.
Il y a une organisation terroriste qui tue, follement, vicieusement, impunément et dont le nombre de victimes semble avoir drastiquement augmenté ces 2 dernières années.
Et si, comme bon nombre d’entre vous, j’envoie mes prières et tout ma compassion au peuple nigérian, je ne peux m’empêcher de me sentir impuissante là derrière mon écran.
Impuissante, et pleine de questions.

Que savons nous de ces gens?
Comment se fait-il qu’ils aient acquis une telle puissance (car on ne mène pas des destructions d’une telle envergure sans en avoir les moyens humains, matériels et logistiques!!!)?
Que faire pour les arrêter ?
Comment se fait il que le gouvernement nigérian semble aussi rampant sur cette question? Ou alors des mesures sont elles déjà en application contre ces criminels?
Pouvons nous vraiment blâmer les médias étrangers de ne pas nous informer des malheurs perpétrés sous nos yeux ou chez nos voisins quand nous même avons l’air de faillir au minimum syndical c’est à dire nous y intéresser en profondeur?
Pouvons décrier que le même élan de solidarité qui a rassemblé le monde autour de la France n’ait pas été d’actualité pour le Nigéria quand autant d’entre nous ignorent quotidiennement le Kivu, la Centrafrique, la Syrie, les victimes palestiniennes et israéliennes, ou les SDF du coin de la rue pour ne citer que ceux là?

Je n’ai absolument pas la prétention de savoir ou de faire mieux que quiconque, comme beaucoup, je me protège des « malheurs du monde » derrière les œillères de mon petit bonheur en me disant qu’à part mes larmes et mes prières, je n’y peux vraiment pas tant.
Les larmes, c’est vrai, ça ne sert à rien, donc je mise vraiment le tout sur mes prières, et puis désormais, je veux aussi y ajouter ma voix. Une voix face à tout un système de terreur, ça paraît aussi efficace qu’une goutte d’eau dans la mer c’est vrai. Mais qui sait combien de voix se lèveront, et jusqu’où Internet cet amplificateur saura les porter? Car finalement, c’est peut être à nous qu’il incombe de faire de ce problème une question mondiale.

P.S: *MACA: Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan , qui a souvent fait office de résidence  secondaire pour de nombreux journalistes, étudiants, opposants politiques … La liberté d’expression, ça n’est, comment dire… pas une valeur universelle… jdcjdr…

P.P.S: Certains n’ont pas attendu qu’on les y convie, ils se sont organisés (trop parler donne dagbê!) pour exprimer leur compassion au peuple nigérian et leur opposition à la secte sus mentionnée (oui ça me sort par les pores de devoir dire leur foutu de nom!) à travers une marche qui se tiendra le dimanche 18 janvier à Paris. Vous trouverez toutes les informations qu’il faut ici sur la page #JeSuisNigérian. Je ne pourrai malheureusement pas y participer, n’étant pas à Paris à cette date, mais j’espère qu’un grand nombre d’entre vous ira apporter son soutien.

P.P.P.S: 2015, jusqu’ici, t’as pas été terrible… J’espère vivement que tu vas compenser!

P.P.P.P.S: Allez en attendant, je vous envoie tout plein d’AMOUR! On en a bien besoin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s