MOMMYHOOD
12 commentaires

Avant j’avais des principes…

… Maintenant j’ai un enfant.
Wafa avait écrit un article qui s’intitulait ainsi il y a bientôt un an. Ca m’avait non seulement beaucoup amusé, mais aussi  rassuré sur le fait que je n’étais pas toute seule dans l’abîme presque sans fond que sont les concessions d’un parent.

L’exemple le plus flagrant dans mon cas, c’est bien le vernis à ongles. Amayah n’est pas très fifille mais elle adore les ongles colorés. Et j’avoue que malgré tous les préjugés que j’avais (et que j’ai toujours quelque part) et que je proférais à qui voulut entendre sur les mamans qui ne savent pas donner des repères clairs aux enfants, le vernis c’est notre petit moment de partage.
J’essaie généralement de rester dans des tons clairs et doux: rose et jaune pastels, mais Yayah elle aime le vernis qui pète et qu’on voit bien. Rose fuschia, vert émeraude, jaune vif, le truc repérable à 10 km sur ses petites mimines potelées. Dieu merci, ils ne semblent pas être très strictes à la crèche, car je n’ai encore rien entendu.

J’espère juste ne pas être en train de distiller des besoins et envies non nécessaires dans les esprits des autres petites filles de la classe.🙂

Sinon dans le registre des « Moi quand je serai maman », j’ai vite abandonné la bataille de:
– la télévision, je fais attention tout de même à ce qu’elle ne regarde qu’un nombre limité des dessins animés par jour, interdis qu’elle mette la tv en marche toute seule et l’encourage à regarder des émissions instructives comme « Lesekorpset » (la fanfare de lecture pour traduire en gros) plutôt que des débilités du genre « In the night garden » (je hais ce truc!)
– les bonbons: quand j’ai vu les étoiles de bonheur dans les yeux de ma fille, j’ai compris que je ne pourrais pas la faire attendre jusqu’à ces 5 ans comme j’avais prévu. Et puis l’Ôm est un vrai bec sucré, alors je devrais aussi l’en priver.
– la table, plus précisément se tenir correctement à table et accessoirement finir son plat. Je réessaierai lorsqu’elle sera plus sensiblement à la négociation, là je me contente juste qu’elle soit assez intimidée aux grands repas chez ses grands parents pour se tenir convenablement.
– le shampoing hebdomadaire: oui c surtout bimensuel on va dire. Je sais c’est pas assez, mais pour ma défense, ne pas entendre son enfant hurler à la mort pendant 15 minutes tous les samedis vaut bien quelques avis réprobateurs.
– la pate à modeler: oui dans une vie idéale, les différentes couleurs de pâte à modeler se seraient jamais mélanger, mixées et malaxées jusqu’à obtention d’un vert marronasse à pois violets… Mais comme son père m’a fait comprendre, c’était de la psychorigidité pure et simple!

Bon après, il y a des sujets sur lesquels je ne transige pas:
– le « s’il te plait – merci » ca avait l’air perdu d’avance, vu que les norvégiens ne sont pas très à cheval sur les manières et que donc les enfants ne sont quasi jamais rappelés à l’ordre, mais à force d’acharnement, c’est rentré! Il faut le lui pêcher de la bouche quand elle est de mauvais poil, mais, je sais être chiante et elle s’en est rendu compte.

– le dodo dans son lit dans sa propre chambre. Dès sa naissance Amayah a dormi dans sa chambre, et c’est ma maman qui avait bien insisté pour qu’elle s’habitue à ce rituel. On a eu de la chance car elle n’a jamais beaucoup reclamé notre lit, en cas de nuit difficile, on se déplacait chez elle, ce qui permettait aussi qu’un parent sur deux puisse dormir. Du coup, la chambre de papa et maman est à ses yeux un endroit qui nous est réservé, et même maintenant au pic de son indépendance mobile, elle nous appelle à son réveil pour nous dire qu’elle veut venir dans notre chambre! C’est fou hein!

– les sodas et le chewing gum, franchement même si je me suis sentie comme une mère sans coeur lorsqu’en voiture avec sa tante, alors que tous les cousins mâchaient allègrement et qu’on lui proposa gentiment, j’ai dit non. Elle m’a demandé d’une petite voix qui m’a fait super mal: Amayah har ikkje lov? (Amayah n’a pas le droit?) Ca sentait le chewing gum fruité dans toute la bagnole, c’était assez cruel. J’ai été très fière qu’elle respecte la règle sans pleurer ni faire de scène (pourtant elle sait y faire), et puis 5 minutes plus tard, on est descendues et tout était oublié. Honnêtement, elle aura toute son adolescence pour manger du chewin gum, là là, 2 ans, c’est vraiment trop tôt pour moi!
 

12 commentaires

  1. mllepilou dit

    Chouette, chouette, chouette! Je découvre ton blog aujourd’hui et j’adore, j’ai déjà lu une bonne dizaine de pages à la suite🙂 Ma fille (métisse aussi) a 2 ans et kiffe le vernis sur mes ongles mais refuse d’en mettre…

  2. Elle est adorable ta fille !
    Ma mère me faisait les ongles quand j’étais petite et je dois dire qu’à l’heure actuelle, j’ai bien réussi dans la vie😉

  3. Frédérique dit

    ooooooooooh c’est mignon tout plein! j’ai même ressenti la douleur que tu ressentais! j’avoue que ça me fait un peu peur tout ça, moi qui avait prévu que ma fille fasse de la natation à 6mois, danse classique et anglais à 1an et commence ses études universitaires à 5ans je crois que c’est foutu lol!
    Courage en tout cas parce que le plus dur arrive: l’adolescence.
    Des bisous!

  4. haha le coup de la pâte à modeler!!! Idem… il a bien fallu que je laisse tomber🙂
    Et pour le reste, c’est rassurant de voir que c’est pareil chez les autres!!

  5. linterlude dit

    hey hey comme elle est trop belle avec c’est petits ongles assorties a son pull =D !! Bon j’ai pas encore d’enfant mais ma mère ma dit que tout ce que j’avais prévu …… ça sera le contraire lol !! Breff en tout cas je vais en profité pour te félicité oui car ton blog je l’aime beaucoup et encore plus parce que tu es une ivoirienne ( lOOL comme moi héhéh ) c’est super agréable de te lire franchement bonne continuation pour la suite😀 !!

  6. Aaaah elle est à croquer ta baby girl. J’ai du aussi réviser mes classiques de l’éducation depuis la naissance de mes sweet evils…Mouarf! Et oui, elle va donner des idées aux autres petites de sa classe parce que ses mimines paraît de d’émeraude sont canons;)

  7. J’aime beaucoup ce billet et ton honnêtement. C’est une question que je me suis toujours posée : où passent tous les beaux principes des gens une fois qu’ils ont des enfants ? Est-ce qu’ils craquent devant leurs bouillent où est-ce qu’ils changent leurs priorités ?
    J’ai un début de réponse avec toi et ce que je trouve intéressant c’est que tu accordes d’un côté tout en restant intransigeante de l’autre, votre petite famille semble avoir trouvé un certain équilibre.
    Je n’ai pas d’enfants et comme tu l’imagines j’ai un millions de principes, j’ai hâte de voir ce que ça donnera le jour où j’aurais mon mini-moi dans les bras😀
    A bientôt en tout cas,

  8. 36MYRTILLE dit

    Magnifique témoignage d’une femme qui apprend juste à etre maman,on a toutes de grands principes avant l’arrivée d’un bébé et puis bébé nous guide,nous grandit,nous devenons plus tolérantes,car rien n’est facile,mais c’est un véritable bonheur, je me suis bien rendu compte qu’il n’y a pas de parents parfaits,MERCI

  9. linterlude dit

    MERCI pour l’abonnement😛

  10. Je trouve cet article très instructif en gros il faut arrêter de croire qu’on sera des super mamans du moins on le sera quand on acceptera qu’on essaye et qu’on est pas parfaites….je crois qu’on apprend à être mères toute sa vie en gros puisque les enfants ne sont vraiment les mêmes car ils grandissent et passent eux aussi par des étapes…c’est un éternel recommencement d’être mère au final.

    Bon je m’en vais méditer là- dessus😉

  11. eme dit

    la realité diffère de ce que
    l’on s’était imaginé très bel exemple de franchise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s