HAIR
2 commentaires

Hair I am…

Je ne sais pas si je vous avais raconte mes rares visites a l’unique salon de coiffure Afro de Stavanger. Rien de tres engageant, des dames qui levent a peine le nez pour vous regarder, la patronne occupee a faire mille autres choses et qui ne vous dit pas merci lorsqu’elle renverse tout le contenu d’un presentoir et que vous ramassez le tout, sans aucune aide… et des prix, bien sur, a vous faire songer au Stavanger-Paris rien que pour vous tresser.

Pourtant lorsqu’il y a environ un mois, je me suis retrouvee assaillie par les repousses crepues et que ma Grace Jones attitude a pris des airs de MC Hammer power, j’ai presque pleure de trouver le salon vide… evanoui sans laisser d’adresse: sans produit defrisant, j’etais partie pour une longue agonie appelee Afro Lisse! Les racines crepues, les cheveux raides et fragilises, il n’en faut pas plus pour se retrouver chauve au bout d’un mois (j’exagere bien sur un peu… mais c’est tres mal pour les cheveux). La, je me suis rendue compte que meme cher et desagreable, j’avais besoin d’un salon de coiffure dans ma ville!

L'Afro lisse... lisse aux pointes et imprenable a la racine!

Bad hair day dira-t-on...

 

 

Stavanger etant un tout petit village, je n’ai pas tarde a croiser la dame a un coin de rue, et j’ai appris avec grand plaisir que le salon avait juste demenage vers un espace plus grand! Ouf! Et puis vu qu’il n’y a que les imbeciles qui ne changent pas d’avis, et que je sais, je suis peut etre allee un peu vite a les juger, j’ai pris rdv pour une petite transformation capillaire!

Apres 4h donc, et quelques moments memorables, cad le sermon de la patronne a une petite Somalienne de 18 ans qui se mariait le jour meme a son cousin, les supplications de sa fille de ne pas se meler de cela, les jeremiades d’un ami de la maison qui draguait-titillait-amusait et emmerdait son monde, et la rencontre, enfin, d’une autre personne ivoirienne a Stavanger, j’avais un peu, juste un tout petit peu, retrouve l’ambiance de mon salon parisien, et cette sensation de bien etre qui m’accompagne a chaque fois que je sors satisfaite de chez la coiffeuse! Car malgre les 200 euros que j’ai payes, contre 60 que ca m’aurait coute a Paris, j’etais absolument satisfaite!

Curlzzz

Curlzzz

 

 

 

J’ai par ailleurs decouvert que la patronne n’etait pas aussi affreuse que ses manieres un peu grossieres le laissaient penser, et que sa fille, qui m’a tresse, etait des plus sympathiques, tres calme, intelligente, et tres interessante.

Depuis samedi donc, je suis d’une humeur excellente malgre la douleur, et mon mari est heureux, rassure de voir a quelle vitesse j’ai retrouve le sourire et les yeux qui brillent!

Ils sont loooooooongs!

Ils sont loooooooongs!

Ce matin donc, je suis arrivee en cranant au boulot, pour faire admirer a mes 3 collegues restant (se sont tous barres pour deux semaines en vacances de Noel les autres veinards) mes supers cheveux qui poussent sur commande!

P.S: Je dois aussi vous avouer qu’une certaine boite doree arrivee de Seattle via Los Angeles, y est pour quelque chose dans cette joie, il y avait dessus marque NORDSTROM… mais ca c’est une toute autre histoire… que je vous raconterai prochainement!

2 commentaires

  1. Waouh ! Extraordinaire. Zne repousse à ce prix… je pensais que c’était bien plus cher. en tout cas, ça te va divinement bien. Gros becs…

  2. C’est vrai que c’est quand même génial des cheveux qui repoussent sur commande! Très jolie coupe, même si te voilà délestée de 200€, ça valait le coup!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s