MISCELLANEOUS
4 commentaires

España, day 1

Ah quelle journée stressante!

Tout d’abord j’arrive à l’aéroport 45 minutes avant l’heure du départ. Okay, ça n’est pas hyper tôt mais je suis préenregistrée et n’ai plus qu’à expédier mon bagage en soute.

Mauvaise surprise à l’arrivée pourtant, l’aéroport est bondé (doit y avoir 3 avions de papys qui vont au soleil), le système informatique est défaillant et parmi les employés du desk, une seule, apparemment a appris ses leçons.

J’attends de 6h20 à 6h50 dans un état de zénitude relative, même si l’angoisse monte un peu à cause de la queue monstrueuse qui ne diminue pas au contrôle de sécurité.

À ce moment là, le signal “Go to gate” est remplacé par “Boarding” et lorsque j’arrive enfin à me faire enregistrer ma valise, l’horloge affiche 6h55 (l’avion part dans 10 minutes et dans ma tète c’est la panique!)

Je me précipite au contrôle de sécurité, et là, galvanisée par l’audace d’une qui m’a précédée, je dépasse tout le monde et vais directement jusqu’à l’un des agents de sécurité.

Je m’excuse auprès de mon voisin immédiat (quand même!) et avant qu’il n’ait le temps de réagir, je suis déjà déchaussée, ma veste sur le bras, sac et cosmétiques dans un panier en partance pour le scanner. Ils ont tous été bluffes et ont plaisanté sur mon efficacité!

C’est là aussi un des grands plaisirs de vivre en Norvège. Les gens sont vraiment bienveillants, et quand bien même ils ne seraient pas contents, ils se réservent presque toujours le droit d’en souffrir en silence.

Au moment de récupérer mes chaussures, j’entends une annonce selon laquelle mon vol vient de fermer et que blablabla… contact…compagnie aérienne. Je fonce comme une gazelle (ou comme un buffle) et arrive en état d’épouvante mêlé de peur à la porte d’embarquement. Je n’ai quand même pas raté mon avion???

La dame me demande calmement mon passeport et ma carte d’embarquement, et au charabia que je lui sort en soufflant, cette fois uniquement comme un buffle, elle répond que non, l’avion n’est pas parti, on nous attendait. Attendait? Nous? Suis pas la seule, suis pas la dernière?

Merci merci merci!

Et Tchiiiiiiiiiip!, ça c’est pour avoir joué avec mes nerfs et m’avoir fait transpirer à 7 heures du matin.

(Je m’arrête quand même pour partager ce petit bonheur: je suis sur les quais de la station de train de Sant Sadurni d’Anoia et une brise chaude souffle en distillant un agréable parfum de jasmin.

Je me souviens d’ailleurs que je n’ai pas photographie la mosaïque FREIXENET en face et que mon train pour Barcelone arrive, mais bon, tant pis! Apres tout, je ne suis pas venue ici pour photographier la concurrence! Bon cette brise m‘a aussi aidé à oublier que mon voisin de banc devait avoir les aisselles les plus poilues de la côte ouest espagnole).

Les deux trajets ont été sans grand événement. Stavanger- Frankfurt/ Frankfurt- Barcelona. Enfin mes voisins sur le 2e vol étaient un couple chiant mais bon, on ne peut pas en vouloir aux gens de paraître extrêmement ennuyeux et un peu idiots.

A l’aéroport de Barcelone, je n’ai pas pu résister à faire un tour chez Zara et chez Etam, et j’ai eu le nez bien creux de ne pas me précipiter sur ce joli maillot jaune/blanc/bleu ou cette adorable robe pour ma puce.

Le nez creux car en essayant de retirer des sous pour mon trajet en taxi et mes 2 trajets en train de la journée, je me suis rendue compte que la boite n’avait pas crédité mon compte. Et de ma carte de crédit sur laquelle je comptais en cas de souci, je n’ai pu obtenir que 100 euros, sur les 400 escomptés.

J’ai tout d’un coup regretté les 11.80 dépensés pour 1 sandwich, 1 muffin, 1 Evian et 1 latte.

J’avais donc 123.60 euros en tout et pour tout, et environ 40 km de taxi à faire pour rejoindre le point de départ de ma mission. Pour un trajet qui allait me coûter entre 70 et 80 euros; pas assez donc pour un aller/retour, et encore moins pour le train que j’étais censée prendre en fin de journée pour La Rioja.

Comme toujours, je me suis tournée vers mon faiseur de miracles à moi, lui demandant de me sauver de l’autostop et d’un réveil à 4h du matin pour m’enfuir en catimini de l’hôtel (ça ou une nuit à la belle étoile dans la vigne).

13h15, premier signe de chance, je repère un jeune chauffeur de taxi (qui devrait donc parler un peu anglais), l’air honnête et sympathique, qui refuse de prendre la passagère avant moi à cause du petit gabarit de son coffre.

Nous arrivons à la bodega à 13h50 et pendant 10 minutes, nous explorons ensemble toutes les entrées de la propriété qui semble désertée. Finalement à 14h, quelques employés reviennent de leur pause déjeuner (oui que je me souviens, on ne mange pas tous des sandwichs sur le pouce à midi!). Je paye les 81.60 euros au compteur et je donne un pourboire de 5 euros au chauffeur. Je suis pauvre, mais je sais reconnaitre du service!

2 minutes plus tard, je reçois un message de l’Ôm. Je suis à nouveau riche!

Espérons seulement que j’arrive à utiliser ma carte VISA ELECTRON ici, oui j’ai oublie ma carte Visa à la maison, et ne cherchez pas à savoir pourquoi j’ai une Electron en sus, je ne le sais pas trop moi-même!

(Pour ceux qui ont suivi, j’ai pris le train de Sant Sadurni d’Anoia à Barcelone, coût: 3 euros! Eh oui, quand on est dans la mouise, on est bien débrouillard!).

Prochain arrêt donc, Logroño!

Sant Feliu de Llobregat, le lundi 23 mai 2011 à 16h38.

Edit de 21.33: J’ai finalement pu faire un tour au centre de Barcelone ou disons plus précisément au Zara tout en haut de Las Ramblas! Et si si, la carte marche! 😉

Je suis maintenant dans le train pour Logroño, je n’y arriverai qu’a 1h02 demain matin, en attendant, je suis condamnée à écouter les deux mamas moustachues à ma gauche ronfler plus fort que le train lui-même!

Hasta mañana! (enfin vu que je n’avais pas internet hier soir, vous comprendrez que on est déjà à mañana en fait!)

4 commentaires

  1. Fati dit

    je viens de tomber par hasard sur ton blog et je l’ai entierement parcouru ..
    Quel regal.. tout ce qui m’interesse .. la mode , ma petite fille , l’afrique ,paris , mon couple mixte ..beaucoup de similitudes ..
    j’ai ri parfois , j’ai été touchée , emue ..bref j’ai vraiment pris un reel plaisir à parcourir ton blog
    une belle ecriture , de l’humour , de superbes photos et la jolie petite bouille de ta petite ..
    Fati ,d’origine Nigerienne , et parisienne d’adoption..maman d’une petite Eden

  2. JolieBee dit

    Mais où es-tu Mrs Cynthia ???? We miss you here!

  3. verycynthia dit

    @Fati: Oh Fati, merci pour ce message. Je suis vraiment touchée par ce que tu écris et doublement heureuse que tu retrouves tout ceci dans ce blog!
    Merci, merci , merci (je t’assure la que j’ai meme une petite boule a la gorge!).
    Gros bisous a Eden et a tres bientot!

    @JolieBee: Ca y est, je suis de retour pour un round! Je suis vraiment desolee de vous abandonner de la sorte, mais le boulot m’extenue et je crois qu’Amayah nous fait les « terrible 2’s » avec 4 mois d’avance!
    Mais je m’accroche bien fort la, et je pense tres fort a vous toutes. Merci de votre soutien! Et grosses bises!

  4. Pingback: Abnégation « VeryCynthia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s